0 Articles

Votre panier est vide.

Sélectionner une page

Le salon Vivre Autrement est terminé, nous sommes ravis d’avoir pu faire découvrir notre thé à beaucoup d’entre vous. De très bons souvenirs !

Merci à tous et à très bientôt.

Le DaoThé Pu’er

Le Pu’er ou Pu’erh est un thé aux multiples vertus :

Les bienfaits du pu’er ou pu’erh

Le Pu’er(h) possède une histoire de plusieurs milliers d’années. Il bénéficie d’une appellation contrôlée de la province Chinoise du Yunnan. C’est un thé post-fermenté qui ne contient que très peu de théine. Grâce à ses nombreux bienfaits, il a traversé les siècles. Utilisé d’abord comme plante médicinale, il est devenu un bien recherché en Asie de l’Est et s’exporte aujourd’hui dans le monde entier. Des chercheurs de nombreux pays ne cessent de faire de nouvelles découvertes sur les actions bienfaisantes de ce thé vertueux.

Favorise la perte de poids

Le Pu’er(h) est connu depuis plusieurs centaines d’années dans la culture chinoise pour favoriser la perte de poids en accompagnement d’une alimentation saine et équilibrée.

Facilite la digestion

De nature chaude, le Pu’er(h) réchauffe l’estomac et facilite la digestion. Idéal pour accompagner les petits déjeuners, goûters et à déguster aussi après les repas.

D’un autre point de vue :

de la médecine chinoise

Le thé Pu’er n’est pas une simple boisson. Utilisé depuis l’Antiquité, il fait partie intégrante de la culture et des habitudes de vie chinoises. On trouve des traces écrites des bienfaits du Pu’er dans les ouvrages classiques de médecine traditionnelle chinoise datant de plusieurs milliers d’années. Il était alors utilisé comme plante médicinale dans la pharmacopée chinoise.

Réchauffe l'estomac

L’action principale du Pu’er se situe au niveau du foyer moyen, sur la rate et l’estomac. Il permet de réchauffer l’estomac.

Un thé 100% naturel issu d’une sélection de bourgeons.

Amoureux des traditions et de la culture chinoise, forts de nombreuses années d’expérience dans la production et la préparation du Pu’er, nous sélectionnons rigoureusement les bourgeons des théiers. Ce niveau de sélection se nomme le  « GongTing », qui signifie en chinois qui signifie « thé du palais impérial » car il était jadis réservé aux Empereurs.

Le DaoThé Pu’er en quelques mots :

Origine : Appellation contrôlée de la province du Yunnan en Chine.

Variété des théiers : théiers à grandes feuilles du Yunnan.

Ingrédients : selection des bourgeons des théiers.

Processus : thé post-fermenté, très doux, peu de théine, n’affecte pas le sommeil.

Goût : Doux, rond et agréable, notes de forêt.

Couleur de l’infusion : rouge brillant et lumineux.

Durée de conservation : se conserve de nombreuses années.

Particularités : Plus il est vieux, meilleur il est. Au fil du temps, il deviendra un bien de collection.

Conseils de préparation et d’infusion

Eau : Utilisez une eau de qualité, de source ou filtrée.

Ustensiles : des objets simples et pratiques

Infusion : Infusez plus fort après les repas, plus légèrement en dehors. 

Dosage : 3 grammes de thé pour 1-1,2Litres d’infusion. 

Température : eau bouillante 90-100° quand la bouilloire s’arrête.

Conseil : Utilisez un thermos pour garder le thé chaud toute la journée.

Conservation : Garder à l’abri des odeurs, de la lumière et de l’humidité.

Conditionnement : vous pouvez conserver le DaoThé Pu’er très longtemps grâce à son sachet refermable et hermétique.

Le Pu’er : une appellation contrôlée

Le thé Pu’er bénéficie d’une appellation contrôlée et est exclusivement produit dans la province chinoise du Yunnan.  Voyons un peu les spécificités de cet endroit :

Altitude à partir de 1000m

Les théiers sont cultivés à très haute altitude : de 1000m à plus de 2700m. L’altitude joue un rôle important dans la qualité des feuilles de thé.

un soleil abondant

L’altitude et le climat font de cette région un endroit très ensolleillé qui convient parfaitement aux théiers.

beaucoup d'eau, de pluie

Chaque année, lors de la saison des pluies, une importante quantité d’eau se déverse sur les montagnes de thé.

une terre rouge

Les hauts plateaux de terre rouge du Yunnan sont particulièrement riches et fertiles. On dit dans le Yunnan « qu’il faut faire attention à ne pas faire tomber une graine n’importe où car quelques années plus tard, une forêt aura pris place ».

le berceau des théiers dans le monde

C’est en 1997, dans le Yunnan, qu’a été découverte la plus ancienne forêt de théiers sauvages du monde, dans laquelle se trouvent de nombreux théiers vieux de plusieurs milliers d’années.

le paradis des théiers

Cet endroit regroupe les conditions idéales pour la croissance et le développement des arbres à thé. C’est pour cette raison que les anciens théiers sauvages y traversent les millénaires. De nombreux théiers poussent naturellement dans ces montagnes.